Alzheimer, un combat quotidien

Depuis 2010, Harmonie Mutuelle s’engage aux côtés de la Fondation de l’Avenir afin de lutter contre la maladie d’Alzheimer. Le 19 septembre, en écho à la Journée Mondiale contre la maladie d’Alzheimer, le Pr Philippe Amouyel a reçu le prix pour son projet qui permettra de réaliser une identification plus précoce du risque de développer la maladie.

L’essentiel

En 2020, un français de plus de 65 ans sur quatre sera touché par la maladie d’Alzheimer. C’est pourquoi Harmonie Mutuelle s’engage depuis 2010 sur ce sujet de santé publique, notamment au travers d’un partenariat avec la Fondation de l’Avenir qui, comme chaque année, récompense un chercheur contribuant à faire reculer la maladie.

Cette année, c’est le professeur Philippe Amouyel, Professeur en épidémiologie et santé publique enseignant à l’Institut Pasteur de Lille, qui a reçu – des mains de Stéphane Junique – le « Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer » pour ses travaux favorisant un diagnostic plus précoce de la maladie. Identifiée plus en amont, elle pourra ainsi être mieux combattue par des actions de prévention (voir ci-dessous)  repoussant l’apparition des premiers symptômes.

A propos des travaux récompensés

Le Professeur Philippe Amouyel estime que les médicaments contre la maladie sont inefficaces, or notre cerveau lutte contre elle plusieurs dizaines d’années avant l’apparition des symptômes. Il est donc essentiel de pouvoir la détecter le plus tôt possible pour permettre à notre cerveau de récupérer.

Le projet consiste à analyser dans le sang le métabolome afin d’identifier les personnes les plus à risque. Le métabolome mesure les composés issus des différentes réactions enzymatiques sur les molécules venant, par exemple, de nos apports alimentaires.

Ce travail permettra de réaliser une identification plus précoce du risque de développer la maladie et de cibler au mieux les personnes qui pourront bénéficier dès à présent d’actions de prévention, afin d’agir en amont pour repousser l’apparition des premiers symptômes.

La maladie du souvenir

La maladie d’Alzheimer tient son nom du neurologue allemand Aloïs Alzheimer qui l’a découverte en 1906. Il identifie que cette maladie « neuro dégénérative » entraîne une disparition progressive des neurones et se caractérise par une perte de la mémoire et de certaines fonctions intellectuelles.

Mal connue, mal perçue et insuffisamment ou tardivement diagnostiquée, elle affecte aujourd’hui directement ou indirectement plus de 3 millions de français.

 

Vous aussi, vous souhaitez faire un don ? Rendez-vous sur stop-alzheimer.org

 

 En savoir plus

(Re)Découvrez la campagne « De la mémoire au silence » réalisé en 2017 par Harmonie Mutuelle, en partenariat avec la Fondation de l’Avenir. Ce spot de 90 secondes marque les esprits en mettant l’accent sur le silence et la perte de mémoire.