La Journée des Aidants 2017

Harmonie Mutuelle participe chaque année à la Journée Nationale des Aidants, le 6 octobre. Venir en aide à un proche est une situation fréquente qui peut avoir des conséquences sur la vie personnelle ou professionnelle ainsi que sur la santé de l’aidant si la charge devient trop lourde. Retour sur l’engagement d’Harmonie Mutuelle face à ce phénomène de société.

Qu’est-ce qu’un aidant ?

En France, on compte 11 millions de proches aidants. Ce terme désigne toute personne accompagnant un proche (parents, conjoint, enfant, ami, voisin…) malade ou dans une situation de perte d’autonomie dans une ou plusieurs activités de la vie quotidienne (repas, habillage, toilettes, courses, ménage, sorties diverses, gestion administrative…)

Aujourd’hui parmi les 11 millions d’aidants, 47 % sont salariés et 33 % ont dû aménager leur vie professionnelle. C’est véritablement une triple vie que doit concilier le salarié aidant (vie personnelle, vie professionnelle et vie d’aidant), cela peut entrainer fatigue et isolement.

Les dispositifs d’Harmonie Mutuelle pour les aidants

En tant qu’acteur de l’ESS, Harmonie Mutuelle a la responsabilité d’identifier les évolutions de la société en matière de santé. C’est pourquoi dès 2016, la mutuelle s’est engagée en faveur des aidants, et notamment des aidants actifs pour rendre visible ce statut et proposer des actions d’accompagnement :

  • Un partenariat avec la Journée Nationale des Aidants le 6 octobre. En plus des animations proposées dans certaines agences du 2 au 8 octobre, le Guide «Aidant : prendre soin de soi pour prendre soin de son proche» sera remis gratuitement aux visiteurs qui pourront également se photographier des masques créés spécifiquement pour l’édition JNA 2017. Les selfies seront postés sur la page Facebook d’Harmonie Mutuelle.
  • Des contenus dans Essentiel Santé Magazine : le journal de la mutuelle à destination de ses adhérents diffuse régulièrement de l’information sur les aidants (statut, droit, interviews de professionnel, témoignages, articles, infographies…)
  • Le service d’assistance d’Harmonie Mutuelle : spécialisée dans la prévoyance et l’assistance santé, dédie une ligne aux adhérents aidants : 09 69 39 74 70 (prix d’un appel local).
  • L’offre « La Santé Gagne l’Entreprise » (pour les entreprises adhérentes) comprend un volet destiné à faciliter la vie des aidants (assistance psychologique, formation pour articuler une aide à domicile, portage de repas, accompagnement social…)
Remise du prix Alzheimer par Harmonie Mutuelle et la Fondation de l'Avenir

A l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer, Dominique Letourneau, président du directoire de la Fondation de l’Avenir et Stéphane Junique, président d’Harmonie Mutuelle ont remis le « Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer » qui soutient financièrement les travaux d’un chercheur visant à faire reculer la maladie.

La lauréate 2017

Sandrine Andrieu, Professeur des Universités-Praticien hospitalier au CHU de Toulouse et directrice de l’UMR 1027 Inserm – Université de Toulouse III est la lauréate 2017 du « Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer ».
En soutenant son projet « Améliorer la méthodologie des essais de prévention du déclin des fonctions cognitives liés à une maladie d’Alzheimer », Harmonie Mutuelle poursuit son engagement, dans la recherche de la maladie.

Harmonie Mutuelle lutte contre la maladie d’Alzheimer

Fortes de leurs valeurs mutualistes, la Fondation de l’Avenir et Harmonie Mutuelle prennent en effet part à la lutte contre la maladie d’Alzheimer et sont associées pour faire avancer la recherche médicale. Depuis 2010, elles remettent le “Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer “ qui récompense et soutient financièrement des équipes innovantes dans leur recherche de solutions originales et appliquées.

Grâce à ces prix, des projets ont été soutenus autour de quatre axes de recherches :

  • Diagnostiquer plus tôt la maladie ;
  • Mieux comprendre le fonctionnement de la mémoire ;
  • Développer de nouvelles thérapies ;
  • Approfondir la connaissance de la maladie.
Le mutualisme : un modèle d’avenir ?

Alors que le modèle mutualiste est parfois remis en cause par certains, il est toujours aussi moderne et fait la preuve de son utilité dans notre société. Le point avec Olivier Pastré.

Olivier Pastré en quelques mots

Fondateur avec Jean-Hervé Lorenzi des Assises Internationales de la Coopération et du Mutualisme, Olivier Pastré est également professeur d’économie à l’Université Paris VIII et auteur de nombreux ouvrages dont « Le roman vrai de la crise financière ».

La proximité, la solidarité, la non-obsession du profit et la démocratie sont les fondements philosophiques des mutuelles. En quoi ces valeurs sont-elles actuelles ou dépassées ?

Les valeurs concrètes et vivantes du mutualisme sont particulièrement adaptées à notre période de transformations multiples. Le client (adhérent ou sociétaire) est associé au projet économique, social et politique de la mutuelle ou de la coopérative. Cette proximité d’intérêt et souvent géographique, ainsi que le fonctionnement démocratique (un homme égale une voix) constituent une force dans cette époque marquée par la mondialisation car les décisions sont prises par ceux qui sont concernés, par les représentants des clients. La solidarité est bien entendu essentielle alors que les inégalités et l’exclusion augmentent. Enfin, la non-obsession du profit tranche avec les obsessions lucratives : la prise de risques excessifs est limitée car la mutuelle n’y est pas poussée par des actionnaires en quête de dividendes à court terme. Elle permet aussi de dégager des capacités d’investissement pour préparer l’avenir.

Pour autant, si le modèle est actuel, dans quelle direction doit-il progresser ?

Toutes les organisations doivent se moderniser, et le mouvement mutualiste n’y fait pas exception. C’est sans doute sur le terrain de la communication et de la pédagogie que le système mutualiste a le plus de progrès à accomplir. Le « savoir-faire », c’est bien, mais, dans un monde surmédiatisé, le « faire savoir » est au moins aussi indispensable.

Tout d’abord, ce système doit se moderniser de l’intérieur, en continuant ses efforts sur la transparence de son fonctionnement. Combien de clients des mutuelles connaissent et comprennent les principes et les vertus du mutualisme ? En d’autres termes, combien de clients des mutuelles sont de « véritables » adhérents ?

Il doit également renouveler sa communication vers le grand public. Pour cela, il ne doit pas simplement copier les codes des sociétés de droit capitalistes, il doit au contraire y intégrer ses spécificités et intensifier ses efforts car il est vulnérable et ses atouts sont encore relativement méconnus aujourd’hui.

Des efforts de communication auprès des décideurs politiques doivent-ils également être poursuivis ?

Les Assises de la Coopération et du Mutualisme que nous organisons depuis quatre ans sont parmi les rares manifestations où les différentes familles de mutualistes et de la coopération se parlent et où ils peuvent parler au pouvoir politique.

La période actuelle est une période de réglementation et les mutualistes doivent davantage s’exprimer, tant auprès des instances nationales qu’européennes, pour faire mieux connaître et reconnaître leur spécificité.

Les dirigeants des coopératives et des mutuelles doivent être plus offensifs et unis pour défendre et promouvoir ce qui fait la force du modèle. Le mutualisme est peut-être l’avenir de nos économies de marché. Encore faut-il qu’il s’en convainque et qu’il en convainque les autres.

 

Source : Essentiel Santé Magazine

Une mutuelle moderne tournée vers l’avenir

Harmonie Mutuelle à l’ambition de construire la mutuelle du XXIe siècle car elle est convaincue que les militants et les adhérents de demain auront d’autres envies et d’autres besoins.

Dans un contexte règlementaire mouvementé (loi travail, réforme du code de la Mutualité…) et pour se préparer aux profondes transformations à venir, Harmonie Mutuelle s’est doté d’un plan stratégique à horizon 2020 qui s’articule autour de deux volets :

  • un volet opérationnel pour être en capacité de mieux accompagner les adhérents et les entreprises en termes d’offres, de services et de conseils ;
  • un volet politique pour refonder la vie politique et militante pour mieux représenter les adhérents et faire de la mutuelle un acteur de l’engagement citoyen.

Cette feuille de route politique a été bâtie tout au long de l’année 2016, après de nombreux débats et échanges sur la transformation de l’animation territoriale de la mutuelle.  Au final, 40 propositions ont été faites pour, entre autres :

  • réaffirmer et valoriser encore davantage les élus dans l’exercice de leurs mandats,
  • s’inscrire dans un militantisme numérique qui permettrait de faire remonter les besoins et les préoccupations des adhérents
  • favoriser les débats publics autour de la santé pour encourager l’engagement citoyen.

Un engagement qui doit par ailleurs pouvoir se concrétiser sous de nouvelles formes et mobiliser tous les publics, notamment les plus jeunes.

La mutuelle du XXIe siècle doit ainsi être ouverte sur le monde, à l’écoute de nouvelles formes de militantisme et d’expression de la solidarité.

La santé en entreprise, une prise de conscience

Depuis avril 2014, l’Observatoire entreprise et santé réalisé par Viavoice pour Harmonie Mutuelle mesure les opinions des salariés et dirigeants sur le rôle de l’entreprise en tant qu’acteur de santé.

Pour sa 5e édition, l’Observatoire entreprise et santé révèle que la prise de conscience des enjeux de la santé est de plus en plus forte.

Ainsi, 85 % des dirigeants interrogés déclarent que des actions de santé sont menées dans leur entreprise au bénéfice des salariés, un chiffre en hausse de 17 points depuis 2015. Une amélioration qui s’explique par l’idée croissante selon laquelle la bonne santé des salariés participe à l’activité économique, et le sentiment que les actions de santé et de bien-être à destination des salariés fidélisent les salariés en améliorant l’ambiance de travail.

Travailleurs indépendants, de fortes inégalités d’accès à une protection sociale de qualité

Ce 5e volet s’est par ailleurs penché sur les opinions d’un nouveau public : les travailleurs indépendants. Egalement préoccupés par les enjeux de la santé au travail, 64 % des travailleurs indépendants déclarent faire attention à l’impact de leur travail sur leur santé.

Face à cette préoccupation, ils ne disposent cependant pas des mêmes avantages que les salariés en entreprise : pour 73 % d’entre eux, leur statut ne leur permet pas de bénéficier d’une bonne protection sociale et pour 66 % d’entre eux d’être bien remboursé.

C’est pourquoi, les entrepreneurs et professionnels souhaitent la simplification des cotisations sociales ou encore l’extension du droit aux allocations chômages en cas de cessation d’activité. Pour autant, 90 % des travailleurs indépendants déclarent que leur statut leur permet « une plus grande autonomie et un plus grand épanouissement au travail ».

Harmonie Mutuelle toujours plus engagée pour la santé en entreprise

En tant que premier partenaire des entreprises, Harmonie Mutuelle les accompagne, en relation avec les directions et les partenaires sociaux, notamment dans la mise en œuvre d’actions ciblées de prévention santé et d’amélioration du bien-être des salariés qui participent de la performance des entreprises. C’est l’objectif de son programme « La santé gagne l’entreprise ».

Visuel Actu Premiers secours à l'enfant

Plus les enfants grandissent et donc acquièrent de l’autonomie, plus les risques d’accidents domestiques augmentent. Il est donc important d’avoir les bons réflexes de secours en cas d’accidents et surtout de savoir comment les éviter.

Harmonie Mutuelle propose à ses adhérents, parents d’un enfant de la naissance à 6 ans, de participer gratuitement à un atelier « Initiation premiers secours à l’enfant ».

Au cours de cet atelier, un formateur de premiers secours apprend à prévenir les accidents et à pratiquer les premiers secours à l’enfant. D’une durée de 3 à 4 heures, les ateliers sont animés par formateurs secouristes.

Plus de 140 ateliers sont organisés dans toute la France.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site prévention d’Harmonie Mutuelle.

De gauche à droite : Eric Médrinal, membre du conseil d'administration de l'Unafam. Béatrice Borrel, présidente de l’Unafam et Stéphane Junique, président d’Harmonie Mutuelle

Eric Médrinal, membre du conseil d’administration de l’Unafam. Béatrice Borrel, présidente de l’Unafam et Stéphane Junique, président d’Harmonie Mutuelle

Harmonie Mutuelle et l’Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques (Unafam) ont renouvelé leur partenariat.

Engagée depuis plusieurs années en faveur de l’accès au sport pour tous et dans la lutte contre l’isolement des personnes en situation de handicap et de leurs proches aidants, Harmonie Mutuelle a tout naturellement renouveler son soutien à l’Unafam et à la Psycyclette.

«Il est de notre devoir d’œuvrer au changement de regard sur des affections psychiques pour certaines méconnues, de sortir d’une logique de méfiance et de permettre aux familles concernées de mieux vivre. Etre une mutuelle, c’est aussi être le moteur d’une bienveillance essentielle au vivre ensemble, c’est être au service d’une cohésion sociale qui s’exprime dans et au-delà des différences. En tant qu’acteur de santé et de protection sociale engagé en faveur d’un système de santé responsable et solidaire, c’est avec la force de l’évidence qu’Harmonie Mutuelle soutient l’Unafam » a déclaré Stéphane Junique.

Psycyclette, un rallye en faveur du handicap

Organisé par l’Unafam, Psycyclette est un parcours cycliste reliant plusieurs villes à Paris auquel participent des personnes en situation de handicap psychique, des soignants, des bénévoles de l’Unafam et des cyclotouristes avertis.

Cette action permet :

– aux malades de faire du sport et de participer, en fonction de leurs possibilités physiques, à la totalité ou à une partie du parcours ;

– au grand public d’être informé et d’échanger sur la santé mentale, l’accompagnement des malades et de lutter contre la stigmatisation.

Harmonie Mutuelle a soutenu la 4e édition qui s’est déroulée en juin 2017.